Erwan Masson  •  Photographie argentique & numérique © 2004 - 2017 • Photographies protégées par les droits d'auteur

Achetez des tirages Fineart sur Etsy
Achetez des tirages Fineart sur Etsy
Achetez des tirages Fineart sur Etsy
Erwan Masson sur Houzz.fr
Erwan Masson sur Houzz.fr
Erwan Masson sur Houzz.fr
Erwan Masson sur Pinterest
Erwan Masson sur Pinterest
Erwan Masson sur Pinterest
Erwan Masson sur Linkedin
Erwan Masson sur Linkedin
Erwan Masson sur Linkedin
Retrouvez Erwan Masson sur Facebook
Retrouvez Erwan Masson sur Facebook
Retrouvez Erwan Masson sur Facebook
Me  contacter
Me  contacter
Me  contacter
Erwan Masson sur Pinterest
Erwan Masson sur Pinterest
Erwan Masson sur Pinterest

BLOG

Hasselblad 500 C/M + Phase One

2 Aug 2016

 

 

J'ai eu l'occasion de tester un dos Phase One P25 à monter sur mon ancien Hasselblad vieux de 38 ans. En l'espace de quelques secondes, cet ancien appareil moyen format argentique s'est transformé en un appareil numérique de grande qualité. Mais cela à un certain prix tout de même, et pas qu'un prix financier.

 

Le P25 est un dos numérique sorti en 2007. En date à laquelle j'écris ces lignes, le dos est vieux de 9 ans. Une impression d'éternité à l'ère du numérique. Et pourtant, sa qualité est encore belle et bien présente, mais là encore, accompagnée de nombreuses contraintes que je vous expliquerai plus bas.

 

1 an après avoir testé le P25, je viens d'acquérir un P45+. Je n'avais pas pris le temps de faire des tests poussés avec son petit frère, je vais donc les faire avec ce nouveau dos numérique de 39 Mpx.

 

Jusqu'à maintenant, je travaillais avec un Nikon D300s doté qu'un "petit" capteur APS-C de 15,7x23,6 mm. Avec le P45+, je passe à un capteur de 49,1x36,8 mm (et encore, ce n'est pas un capteur "plein format" pour le domaine du moyen format).

 

Résultat? Des profondeurs de champs énormément diminuées. Cela a des avantages mais aussi des inconvénients : pour une même profondeur de champ, il va falloir fermer de 2 à 3 diaphs. Cela m'a par exemple posé pas mal de soucis quand j'ai shooté en studio la nouvelle collection M.Cotelle car je perdais beaucoup de profondeur de champ. Mais fermer le diaph demandait d'augmenter la quantité de lumière, lumière que mes 2 flashs de 250 joules (en plus, montés en indirect) ne pouvaient pas me fournir. Il va falloir que j'envisage de changer de flashs pour des plus puissants (un p'tit 1000 joules pour plus de latitude serait le bienvenu). 

 

Petite comparaison des tailles des capteurs, comme on peut en voir un peu partout sur internet. Sauf que là, en plus du 24x36, j'y intègre le P45+ ainsi que le format "6x6" Hasselblad. J'ai réalisé en faisant ce schéma à quel point le dos numérique était "tout petit" à côté de mon format carré adoré. Je rêve qu'un jour Phase One ou Hasselblad sortent un dos numérique avec un vrai capteur plein format carré de 57x57 mm, avec de bons gros photosites de 9 microns plutôt que de nous sortir des capteurs à 100 Mpx. Mais cela reste une utopie totale puisque leurs appareils actuels sont au format rectangulaire "4,5x6".

 

C'est aussi pour cela que j'apprécie les possibilités offertes par l'Hasselblad V : je peux aussi bien monter un dos argentique chargé avec une pellicule qu'un dos numérique au capteur plus petit quand j'en ai besoin pour le travail (car oui, travailler au numérique est largement plus pratique que l'argentique). 

 

Que personne ne me parle de recadrer au format carré une photo faite au dos numérique. Cela n'a rien à voir et pour obtenir un même champ visuel, je serais obligé de passé à une focale plus large, ce qui changerait complètement la géométrie de ma photographie. Alors, oui, bien sûr, je le fais, mais ce n'est pas pareil...

 

J'ai pensé à une petite astuce pour (presque) retrouver mon format carré fétiche : acheter une mini chambre technique Hasselblad Flexbody et travailler avec le décentrement du dos pour faire 2 photographies que je réunis ensuite par logiciel. Étant donné que sur la Flexbody, c'est le dos qui se décale, il n'y a aucun changement de perspectives. Mais faire la moindre photo avec ce système va demander toute une mise en œuvre assez fastidieuse. À réserver donc pour les photographies d'art et les photographies d'architecture et de décoration d'intérieur. 

 

Please reload